En matière d’écoute de musique, il est difficile d’évaluer avec certitude quel support – disque compact, vinyle ou plateforme de diffusion en continu – représente la meilleure option d’un point de vue environnemental. Chacun d’entre eux génère sa propre empreinte carbone, et il n’est pas simple de les comparer sur ce point. Laure Patouillard, du Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services, débroussaille la question et en arrive à des conclusions partagées.