Profil environnemental du gaz naturel au Québec

Étude sur les impacts environnementaux de la chaîne d’approvisionnement d’Énergir.

Certains considèrent le gaz naturel comme une énergie de transition vers les énergies renouvelables du fait de ses émissions de combustion (plus particulièrement les gaz à effet de serre (GES)), moins importantes que celles d’autres énergies fossiles. D’autres mettent plutôt en avant les problématiques d’émissions fugitives de méthane 1 et d’autres impacts
environnementaux qui lui sont associés. Ce faisant, ils jettent un doute sur le possible rôle du gaz naturel comme énergie de transition vers les énergies renouvelables.
Au Québec, le gaz naturel est principalement utilisé pour la génération de chaleur (résidentielle, commerciale et industrielle). Le gaz naturel joue également un rôle relativement marginal dans le secteur des transports, mais pourrait être amené à devenir un plus grand acteur dans le futur. Le
gaz naturel est également utilisé comme intrant dans divers procédés chimiques et pétrochimiques – de telles utilisations ne sont toutefois pas considérées dans ce rapport.
Une activité importante d’Énergir est la distribution du gaz naturel aux secteurs résidentiel, industriel, institutionnel et commercial. En effet, Énergir distribue près de 97 % du gaz naturel consommé au Québec. Depuis novembre 2016, Énergir s’approvisionne principalement aux carrefours gaziers de Dawn, de Parkway et d’Empress. Dawn est un point de transit situé en Ontario pour du gaz naturel en provenance des États-Unis et de l’Ouest canadien, tandis qu’Empress est situé en Alberta et transporte uniquement du gaz issu des gisements de l’Ouest canadien. Le carrefour gazier de Parkway situé en Ontario permet quant à lui le passage du gaz
naturel provenant de Dawn ou d’Empress vers le Québec.

En ce sens, Énergir souhaite en apprendre davantage sur :
1) les impacts environnementaux, et plus spécifiquement les émissions de GES, de sa chaîne d’approvisionnement ;
2) la comparaison des impacts environnementaux, et plus spécifiquement des émissions de GES, de sa chaîne d’approvisionnement avec d’autres filières énergétiques – notamment les produits pétroliers – pour la génération de chaleur, le transport routier et le transport maritime ;
3) le potentiel de réduction des impacts environnementaux de sa chaîne
d’approvisionnement, et plus particulièrement des émissions de GES, par un changement des pratiques d’approvisionnement (choix de producteurs limitant leurs émissions fugitives et augmentation du taux de gaz naturel renouvelable).

Ces informations permettront à Énergir de prendre des décisions et/ou d’informer ses clients et/ou le grand public.

En collaboration avec